Pèlerinage-Jeunesse Rimouski



Thème édition 2017 :

du 14 au 19 août 2017

"Se retrouver sur un chemin hors du quotidien"

Imprimer

» C'est quoi un pèlerinage ?
» Qui peut participer ?
» Qui a déjà participé ?
» C'est quand ?
» Quelle distance allons-nous parcourir ?
» Combien ça coûte ?
» Qu'est-ce qui se passe durant la journée ?
» Si je ne peux pas être là les 5 jours, est-ce que je peux participer ?
» Où dormons-nous ?
» Y a-t-il des douches ?
» Qu'est-ce qui se passe en cas de pluie?
» Est-ce qu'il faut être très en forme ?
» Qu'est-ce qu'on mange durant le pèlerinage ?
» Devons-nous apporter des vêtements pour six jours ?
» Est-ce qu'on marche sur le bord de la 132 ?
» Qu'est-ce qui est offert comme encadrement ?
» Est-ce que c'est religieux ?
» Comment puis-je me rendre au point de départ à Rivière-Trois-Pistoles?
   Y a-t-il un transport d'organisé?


 

 C'est quoi un pèlerinage ?


C'est une quête de sens. Le but ultime n'est pas la destination mais ce qui se vit sur le chemin.

C'est un temps d'arrêt et de recul face à un quotidien qui va souvent trop vite. C'est la nature, le plein air, l'exercice physique. C'est regarder le monde à la vitesse de nos pas. C'est la possibilité de mieux se connaître, en découvrant ses forces et ses limites, en nommant ses valeurs. C'est la chance de rencontrer d'autres jeunes et de partager un moment fort et unique. C’est une invitation à découvrir notre spiritualité.

C'est une expérience personnelle puisque chacune, chacun marche à son rythme et porte des objectifs différents. C'est aussi une expérience de groupe puisque nous avons des règles communes et que nous vivons ensemble une expérience similaire.



 

 Qui peut participer ?


Les jeunes de 15-35 ans qui ont le goût de vivre une démarche de six jours à l'intérieur d'un groupe.

Depuis 2011, le pèlerinage propose une nouvelle expérience : la possibilité pour les pèlerins de partager la route avec des personnes significatives de plus de 35 ans. Ce pèlerinage étant en priorité pour les jeunes, la personne de plus de 35 ans qui désire le vivre doit obligatoirement se faire inviter par un jeune pèlerin (15-35 ans).



 

 Qui a déjà participé ?


Les participantes et les participants à Pèlerinage-Jeunesse Rimouski ont un point en commun, celui de vivre une démarche pleine de sens et de relever un défi. Cependant, ces pèlerins sont tous bien différents.

Jusqu'à maintenant, ils sont venus du Bas-Saint-Laurent, de Québec, de l'Estrie, de la Montérégie, de Montréal, de l’Abitibi, du Saguenay et de l'étranger (Vanuatu, Vietnam, Congo, France, Israël, Roumanie, Corey du Sud, Guatemala, Île-de-la-Réunion, Sénégal). Entre 15 et 35 ans, tous les âges furent représentés. Ils sont étudiants au secondaire, au cégep, à l'université ou à la formation aux adultes. Ils sont en recherche d'emploi ou jeunes travailleurs dans les domaines des affaires, des services, de l'enseignement, du développement régional, de l'animation pastorale, de l'environnement, du théâtre, de l'agriculture, de l'éducation spécialisée, de la santé et autres. Ils sont remplis de projets, certains reviennent de mission à l'étranger; d'autres sont sur le point de partir; d'autres encore sont en démarche vocationnelle.

Sur la route, chacune et chacun peut être et devenir ce qu'il est vraiment. Il ne manque que vous pour compléter cette belle diversité de pèlerins!



 

 C'est quand ?


Du 14 au 19 août 2017. On se rencontre le lundi 14 août, 13h30, à l’église de Rivière-Trois-Pistoles pour marcher un premier tronçon de 8 kilomètres. Ça se termine le samedi 19 août, à Pointe-au-Père (vers 17h).



 

 Quelle distance allons-nous parcourir ?


Le trajet est de 100 kilomètres et se divise en six journées de marche, soit 20 kilomètres par jour (en moyenne, sauf la première journée). Le pèlerinage se déroule dans le Bas-Saint-Laurent, de Rivière-Trois-Pistoles à Pointe-au-Père. Les étapes intermédiaires sont : Trois-Pistoles, St-Simon, St-Fabien, Le Bic et Sacré-Cœur (Rimouski).



 

  Combien ça coûte ?


Inscription : 20 $
Hébergement : 50 $ (10 $ x 5 nuits)
Coûts facultatifs : équipements, repas…



 

 Qu'est-ce qui se passe durant la journée ?


Voici un exemple d'horaire d'une journée de pèlerinage :


  6h : Lever
  6h30 : Déjeuner
  7h30 : Départ
… sur la route, chaque pèlerin marche à son rythme et fait des arrêts selon ses besoins.
  13h à 15h : Arrivée sur les lieux d'hébergement.
… les pèlerins ont alors un temps libre pour prendre leur douche, laver leur linge, aller à l'épicerie, se reposer, écrire, discuter,…
  17h30 : Souper … dans la soirée, il arrive que les équipes d'accueil offrent une animation d'une trentaine de minutes.
  20h : Plénière
  21h30 : Couvre-feu

Bien sûr, cet horaire est un canevas qui laisse de la place à l'imprévu!


 

 Si je ne peux pas être là les 6 jours, est-ce que je peux participer ?


C'est une démarche de six jours, il n'est pas possible de s'inscrire pour quelques journées seulement.



 

 Où dormons-nous ?


Nous dormons dans des salles communautaires. Des matelas de sol sont fournis mais chaque pèlerin doit apporter son sac de couchage.



 

 Y a-t-il des douches ?


Il y a des douches à certains endroits. Dans le cas contraire, on se lave "à la mitaine".



 

 Qu'est-ce qui se passe en cas de pluie ?


C'est un pèlerinage et nous marchons beau temps, mauvais temps.



 

 Est-ce qu'il faut être très en forme ?


Pas besoin d'être un ou une athlète olympique car le pèlerinage n'est pas une course. Chaque pèlerin marche à son rythme. Cela dit, il est important de se préparer physiquement en allant marcher régulièrement, au moins six semaines à l'avance. Au fil de l'entraînement, portez un sac à dos dans lequel vous ajouterez du poids.

Chaque pèlerin est responsable d'évaluer sa capacité physique. Il faut se rappeler que l'on marche 20 kilomètres par jour avec une charge de 15-18 lbs. Demandez l'avis de votre médecin si vous avez des doutes.



 

 Qu'est-ce qu'on mange durant le pèlerinage ?


Le dîner se prend sur la route. La nourriture doit être légère et énergétique : noix, fromage, fruits séchés, fruits, légumes crus, thon en conserve (prévoir des boîtes qui s'ouvrent bien), chocolat,… Chaque pèlerin est responsable de sa nourriture. Il peut l'acheter la veille à l'épicerie du lieu d'accueil. Le partage est permis!

Plusieurs paroisses offrent généreusement aux pèlerins le souper et le déjeuner. Lorsque cela n'est pas possible, nous préparons les repas ensemble. Si un pèlerin souffre de certaines restrictions alimentaires, il est responsable de se procurer son souper.

Par souci de l'environnement, chaque pèlerin apporte son assiette, sa tasse et ses ustensiles. Le comité organisateur prévoit des bacs pour faire la vaisselle.



 

 Devons-nous apporter des vêtements pour six jours ?


Non, car cela alourdirait trop le sac à dos. Sur les lieux d'hébergement, nous lavons notre linge à la main.



 

 Est-ce qu'on marche sur le bord de la 132 ?


Le moins possible! Nous marchons dans les pistes cyclables, dans les rangs, dans les sentiers pédestres,… À quelques rares endroits seulement, nous longeons la 132 et la traversons à deux occasions de façon sécuritaire.



 

 Qu'est-ce qui est offert comme encadrement ?


Le projet s'adresse à des jeunes responsables et autonomes. Le comité organisateur est présent lors de l'événement pour s'assurer du bon déroulement de la logistique et pour accompagner les pèlerins dans leur démarche.



 

 Est-ce que c'est religieux ?


Le pèlerinage est une marche à caractère spirituel. C'est-à-dire que c'est plus qu'une marche, c'est aussi une quête. On cherche des réponses... On se cherche... On cherche le sens de notre vie... On cherche de la confiance en soi, du bonheur... Le but n'est pas d'arriver le premier au bout du chemin mais de vivre le moment présent et de s'ouvrir à la vie qui nous habite et nous entoure. Chaque personne le vit différemment puisque chaque personne a des besoins différents. L'essentiel de la démarche se vit sur la route.

À chaque année, le groupe est composé de pèlerins portant des croyances différentes. Il y a un espace pour nommer Dieu et sa foi librement. Dans l’ouverture et l’accueil, tout le monde se sent bien et respecté.

Les personnes qui organisent le pèlerinage et l'accueil aux différentes étapes sont, pour la plupart, impliquées dans la pastorale, ou du moins ouvertes à cette dimension. Il y a une bénédiction à l'envoi des pèlerins, une célébration soulignant la clôture de l'événement, la visite de certaines églises.

La peur du religieux ne devrait pas être un obstacle. L'important est d'être ouvert et respectueux.



 

 Comment puis-je me rendre au point de départ à Rivière-Trois-Pistoles ?
 Y a-t-il un transport d'organisé ?


Les pèlerins se rendent à Rivière-Trois-Pistoles par leurs propres moyens. Cependant, pour les jeunes de Rimouski, il est possible de profiter d'un transport avec les membres du comité organisateur. Pour les pèlerins de l'extérieur, il est possible de faire du covoiturage.

Nous offrons un transport de voitures pour les gens qui se rendent à Rivière-Trois-Pistoles avec leur propre véhicule. Un bénévole conduit la voiture à Pointe-au-Père où le propriétaire peut la récupérer à la fin du pèlerinage. Il est important d'aviser l'organisation à l'avance afin que celle-ci trouve les conducteurs.